Développer son intelligence émotionnelle :
Pourquoi ?

Comprendre le lien entre état émotionnel, bien-être et performance :

• Identifier ses propres schémas émotionnels et les effets qu'ils produisent sur autrui
• Identifier les schémas émotionnels de ses interlocuteurs et en tenir compte
• Décoder les non-dits, identifier les résistances et dépasser les blocages
• Renforcer la communication et les relations interpersonnelles
• Établir et maintenir des relations saines au quotidien
• Savoir faire face à des comportements difficiles (critique, agressivité, violence…)
• Maintenir le cap en cas de difficulté et de turbulence..

L'Intelligence émotionnelle


L'intelligence émotionnelle est un ensemble d'aptitudes émotionnelles et sociales influençant la façon dont nous :

  • 1. Nous nous percevons et nous exprimons (faire l'analyse de soi, à se connaitre soi-même et à formuler nos pensées).
  • 2. Développons et maintenons des relations sociales (professionnelles et personnelles)
  • 3. Agissons dans la difficulté (chacun perçoit de manière différente les difficultés).
  • 4. Utilisons les informations émotionnelles de façon efficace et appropriée.

Après avoir répondu à un questionnaire de 133 questions, nous analyserons 5 grands thèmes :

  • 1. La perception de soi
      • L'amour propre : Il consiste à se respecter soi-même tout en comprenant et en acceptant ses propres points forts et points faibles.
        On associe souvent l'amour propre à des sentiments de force intérieure et de confiance en soi.

      • Réalisation de soi : Elle correspond au souhait d'essayer constamment de s'améliorer et de s'impliquer dans la recherche d'objectifs personnels pertinents et significatifs, qui conduisent à une vie agréable et enrichissante.

      • La conscience de soi émotionnelle : Elle comprend la reconnaissance et la compréhension de ses propres émotions. Elle inclut la capacité à différencier les subtilités inhérentes à ses propres émotions, tout en comprenant leur cause et l'impact qu'elles provoquent sur ses propres réflexions et actions, mais aussi sur celles des autres.

  • 2. L'expression individuelle
      • L'expression émotionnelle : Elle consiste à exprimer ouvertement ses propres sentiments, que ce soit de façon verbale ou non verbale.

      • L'affirmation de soi : Elle inclut la communication ouverte de sentiments, de croyances et de réflexions, mais aussi la défense de ses valeurs et droits personnels d'une façon acceptable au niveau social, non-agressive et non-destructrice.

      • L'indépendance : Elle correspond à la capacité à rester autodirigé et libre de toute dépendance émotionnelle de la part des autres. La prise de décision, la planification et les tâches quotidiennes sont achevées de façon autono

  • 3. Les relations humaines
      • Les relations humaines : Elles font référence aux compétences de développement et de maintien de relations mutuellement satisfaisantes, qui sont caractérisées par la confiance et la compassion.

      • L'empathie : Elle consiste à reconnaitre, comprendre et prendre en compte les sentiments des autres.
        L'empathie implique d'être capable d'exprimer votre compréhension d'un point de vue différent du vôtre, et de vous comporter de façon respectueuse envers les sentiments des autres.

      • La responsabilité sociale : Elle correspond à une contribution volontaire à la société, aux groupes sociaux auxquels on appartient et, de façon plus générale, au bien-être des autres. La responsabilité sociale implique d'agir de façon responsable, de faire preuve d'une conscience sociale et de se préoccuper de la communauté dans son ensemble.

  • 4. La prise de décisions
      • La résolution de problèmes : Elle correspond à la capacité à résoudre des problèmes dans des circonstances qui impliquent des émotions. La résolution de problèmes inclut la capacité à comprendre comment les émotions influent sur la prise de décisions.

      • Le sens de la réalité : Il correspond à la capacité à rester objectif en voyant les choses comme elles le sont vraiment.
        Cette capacité implique de reconnaître les moments où les émotions ou le parti pris d'une personne peuvent rendre cette dernière moins objective.

      • Le contrôle des impulsions : Il correspond à la capacité à résister ou à attendre avant d'exprimer une impulsion, une volonté ou une tentation d'action et implique d'éviter les prises de décision et les comportements irréfléchis.

  • 5. La gestion du stress
      • La flexibilité : Elle consiste à adapter ses émotions, réflexions et comportements à des idées ou à des circonstances dynamiques, imprévisibles et inhabituelles.

      • La tolérance au stress : Elle implique de s'adapter à des situations difficiles ou stressantes et d'admettre que chacun peut gérer ou influer de façon positive sur les situations.

      • L'optimisme : Il est un indicateur qui révèle l'attitude et la conception de la vie positives adoptées par une personne.
        Elle implique de rester optimiste et endurant, en dépit des déboires qui peuvent survenir occasionnellement.